plastique


plastique

plastique [ plastik ] adj. et n.
• 1553; lat. plasticus, gr. plastikos « relatif au modelage »
I
1Didact. Qui a le pouvoir de donner la forme. Chirurgie plastique : chirurgie qui modifie les formes extérieures du corps, du visage (cf. Chirurgie esthétique). Chirurgie plastique et réparatrice. plastie; plasticien.
2Relatif à l'art de donner une forme esthétique à des substances solides. Le génie plastique des Grecs.
3Relatif aux arts dont le but est l'élaboration de formes. Arts plastiques : sculpture, architecture, dessin, peinture; et aussi arts décoratifs, chorégraphie. Qualité, beauté plastique d'une œuvre.
N. f. (1765) « Les règles de la plastique » (R. Huyghe).
4Beau, quant à la forme. « De beaux gestes plastiques » (Loti).
N. f. (1865) Beauté des formes du corps. Avoir une belle plastique. « soucieuse uniquement de sa plastique et de son maillot de soie framboise » (Colette).
II(1842)
1Qui est susceptible de se déformer sous l'action d'une force extérieure et de conserver sa nouvelle forme lorsque la force a cessé d'agir. flexible, malléable, 1. mou. L'argile, le mastic sont plastiques.
2(1913) MATIÈRE PLASTIQUE, ellipt n. m. (1941) LE PLASTIQUE : matière synthétique, constituée de macromolécules obtenues par polymérisation ou polycondensation et qui peut être moulée ou modelée (mais qui est souvent rigide après fabrication). ⇒ bakélite, cellulose, galalithe, nylon, plexiglas, polyacrylique, polyamide, polyester, polyéthylène, polypropylène, polystyrène, polyuréthanne, P. V. C., résine, silicone, stratifié, téflon. La chimie des matières plastiques. « les tissus de nylon se tordaient sur eux-mêmes, les cellophanes fondaient, les matières plastiques bouillonnaient. Tout était en train de brûler » (Le Clézio). Plastique thermodurcissable, thermorésistant ( plasturgie) . Plastique biodégradable. C'est du plastique. Bouteille, cuvette, chaussures en plastique. Adjt Des sacs plastique, en matière plastique. — Var. fam. (1980) PLASTOC (souvent péj.). C'est pas solide, c'est du plastoc.
Spécialt Feuille, film de plastique. Viande sous plastique. Fam. Sachet en plastique. Mettre ses courses dans un plastique.
⊗ CONTR. (du II, 1o) Rigide. ⊗ HOM. Plastic.

plastique adjectif (latin plasticus, du grec plastikos) Se dit de toute substance pouvant être mise en œuvre par modelage ou par moulage : L'argile est plastique. Qui concerne les caractères purement formels d'une œuvre, dans le domaine des arts plastiques (jeu des lignes, des formes, des couleurs). Beaux-arts Synonyme de sculptural. ● plastique (expressions) adjectif (latin plasticus, du grec plastikos) Arts plastiques, la peinture et la sculpture, principalement. Explosif plastique, explosif constitué de pentrite ou d'hexogène et d'un plastifiant approprié, et qui a la consistance du mastic de vitrier. (Sous forme de pains compacts de 500 g environ, faciles à diviser et à modeler, les explosifs plastiques sont employés aux travaux sous-marins et à la démolition des ouvrages d'art. D'une brisance élevée, ils nécessitent l'usage d'un détonateur.) Matière plastique, mélange comportant, comme composant fondamental, une substance macromoléculaire et possédant, en général, la propriété d'être moulé ou modelé. Vase plastique, vase céramique de forme anthropomorphe ou zoomorphe. Substances plastiques, substances telles que le carbone, l'hydrogène, l'oxygène, l'azote et, dans une moindre mesure, le soufre et le phosphore, qui prennent part à l'édification et à la croissance des diverses parties du corps des plantes, de l'homme et des animaux. Chirurgie plastique, partie de la chirurgie ayant pour objet la restauration des formes et textures normales en cas de malformations, d'accidents, d'exérèse, etc. Intervention plastique, synonyme de plastie. Image plastique, synonyme de modèle. ● plastique (homonymes) adjectif (latin plasticus, du grec plastikos) plastic nom masculin plastique nom féminin plastique forme conjuguée du verbe plastiquer plastiquent forme conjuguée du verbe plastiquer plastiques forme conjuguée du verbe plastiquerplastique (synonymes) adjectif (latin plasticus, du grec plastikos) Se dit de toute substance pouvant être mise en œuvre...
Synonymes :
- malléable
Explosif plastique
Synonymes :
Chirurgie. Intervention plastique
Synonymes :
Photographie. Image plastique
Synonymes :
- modèle
Synonymes :
- Beaux-arts. sculptural ● plastique nom masculin Matière plastique. Tout matériau organique moderne, même s'il ne rentre pas dans la catégorie des matières plastiques. Explosif plastique. ● plastique nom féminin Effet esthétique de formes considérées en elles-mêmes. (En peinture et en sculpture, la plastique pure se distingue de l'art d'imiter les apparences de la nature.) Littéraire. Beauté des formes du corps. ● plastique (difficultés) nom masculin Orthographe et sens Ne pas confondre ces deux mots. 1. Plastic = explosif. 2. Plastique = matière plastique. Remarque À plastic correspondent les dérivés plastiquer, plastiquage (ou -cage) ; à plastique : plastifier, plastification. ● plastique (homonymes) nom masculin plastic nom masculin plastique adjectif plastique forme conjuguée du verbe plastiquer plastiquent forme conjuguée du verbe plastiquer plastiques forme conjuguée du verbe plastiquerplastique (homonymes) nom féminin plastic nom masculin plastique adjectif plastique forme conjuguée du verbe plastiquer plastiquent forme conjuguée du verbe plastiquer plastiques forme conjuguée du verbe plastiquer

plastique
adj. et n.
aA./a
rI./r adj.
d1./d Qui a rapport aux formes matérielles et à leur harmonie.
|| Chirurgie plastique, qui corrige les déformations, les malformations, qui restitue les tissus.
d2./d Qui concerne l'art, les techniques de la forme.
Arts plastiques, qui ont pour but de reproduire, d'élaborer des formes (modelage, peinture, sculpture, etc.).
d3./d De forme harmonieuse. Pose plastique.
rII./r n. f.
d1./d Ensemble des formes (d'une statue, d'un corps) considérées du point de vue de leur harmonie. La plastique d'une danseuse.
d2./d Art de donner forme à une substance; intelligence de la forme. La plastique grecque.
aB./a adj. et n. m.
d1./d Qui peut être modelé, qui est malléable.
|| Argile plastique, utilisée en céramique.
d2./d Matière plastique ou, n. m., le, du plastique: produit constitué de substances organiques de grande masse molaire (macromolécules) auxquelles on a ajouté des composés (plastifiants, charges, stabilisants) destinés à améliorer leurs caractéristiques. Lunettes, sac en plastique.
Encycl. On distingue:
d1./d Les matières plastiques naturelles (ex.: la corne, l'écaille, la gélatine).
d2./d Les matières plastiques artificielles, obtenues à partir de produits naturels (ex.: la nitrocellulose, la cellophane).
d3./d Les matières plastiques synthétiques, fabriquées à partir des dérivés du pétrole (pétroléochimie) ou du charbon (carbochimie). Les matières plastiques ont tendance à remplacer tous les produits naturels dans les diverses applications industrielles et quotidiennes, du fait de leurs propriétés: elles résistent aux chocs, même à basse température; elles permettent de réaliser les formes les plus diverses; elles résistent aux rayonnements U.V. et ne se corrodent pas.

⇒PLASTIQUE, adj. et subst.
I.Adjectif
A. —Dans le domaine des arts
1. Qui est apte à donner ou qui donne des formes et des volumes une représentation esthétique. Un génie, une imagination plastique; une beauté, une image, une oeuvre plastique.
Arts plastiques. L'architecture, le dessin, la gravure, la peinture, et plus partic., le modelage et la sculpture. Une fameuse page de Proust qu'on croirait inspirée de Hegel qui, dans son Esthétique, oppose l'instantanéité de l'effet causé par les arts plastiques au déroulement en succession de l'art littéraire (BENDA, Fr. byz., 1945, p.44).
P. méton. Dû à la qualité esthétique des formes représentées. Ce peintre avait, lui aussi, le goût des émotions purement plastiques (CASSOU, Arts plast. contemp., 1960, p.465).
P. anal. [En parlant de mots, d'un texte] Qui évoque, suggère les formes de façon esthétique. Ne demandez à cette patrie [les Flandres] de la poësie plastique, ni la verve de la comédie, ni l'action dramatique, ni les jets hardis de l'épopée ou de l'ode, ni le génie musical (BALZAC, Rech. absolu, 1834, p.114). C'est à cette époque qu'il fréquenta leur cénacle [des Parnassiens] et qu'il y eut (...) la révélation du vers plastique, de la puissance de l'épithète, de la rime parfaite et rare (LEMAITRE, Contemp., 1885, p.36).
2. a) Qui concerne les formes et les volumes, qui s'en préoccupe. Étant une projection de désirs, le romantisme est vague; aussi échoue-t-il en philosophie, en sciences, et plus particulièrement en architecture. Il n'est pas plastique (MAUROIS, Mes songes, 1933, p.181). Il venait de découvrir à New-York que les célèbres marques de whisky exposaient dans tous les bars des statuettes de chevaux et de chiens blancs et noirs et (...) il était persuadé que cette publicité plastique était l'oeuvre de Salvador Dali (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p.269). Montesquieu avait déjà expliqué le paradoxe plotinien en distinguant les traits et les manières, les traits qui sont l'élément statique, graphique ou plastique de la morphologie, les manières qui sont toujours cinétiques et toujours naissantes (JANKÉL., Je-ne-sais-quoi, 1957, p.84):
♦ ... ce n'est qu'en mettant en valeur impitoyablement, par de purs procédés plastiques, les saillies expressives qui rendent la scène sensible, les profils qui l'arrêtent dans l'espace, les plans fuyants qui y font participer cet espace, tout ce qui en fait un bloc dont les éléments sont solidaires, et le rythme secret qui lui confère l'unité dans le mouvement.
FAURE, Espr. formes, 1927, p.205.
P. anal., MUS. Comment demander à la musique concrète (...) de se définir comme une nouvelle musique ou comme une anti-musique? Peut-être fallait-il la baptiser du nom de musique plastique ou de plastique sonore? (SCHAEFFER, Rech. mus. concr., 1952, p.115).
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre, rare. Le plastique, l'écorce des choses ne représentent pour eux que des apparences qu'il s'agit de traverser pour aller chercher le mouvement intérieur qui s'est arrêté ou s'est exprimé par elles (THIBAUDET, Réflex. litt., 1936, p.189).
b) Qui est fait de formes et de volumes. Les simulacres de cette nature plastique et vide (BALZAC, Peau chagr., 1831, p.22).
B. —[En parlant d'une matière] Malléable, qui peut être modelé. La Mésopotamie fournit sur toute sa surface une terre plastique singulièrement propre à façonner de la brique (VIOLLET-LE-DUC, Archit., 1872, p.185). Entre les liquides visqueux et les solides parfaits, il existe une série de corps tels que beurre, suif, graisse, facilement déformables (cohésion faible): ce sont les corps plastiques (LARCHEVÊQUE, Fabric. industr. porcel., 1898, p.100). Il est préférable d'utiliser un béton légèrement trop plastique plutôt qu'un béton exagérément sec (CLÉRET DE LANGAVANT, Ciments et bétons, 1953, p.166).
P. anal. Il n'est pas certain qu'un animal aussi plastique, aussi prodigieusement transformable ne réussisse pas à s'acclimater chez nous (MAETERL., Vie termites, 1926, p.133).
P. métaph. Le test de Murray (...) présente vingt images suffisamment ambivalentes pour être plastiques à l'interprétation, et demande au sujet de raconter à leur propos une histoire (MOUNIER, Traité caract., 1946, p.21). L'inconscient, qui est très plastique, se prête aux recherches qu'on veut faire dans son bric-à-brac (CHOISY, Psychanal., 1950, p.158).
C.BIOL. [En parlant de la matière vivante] ,,Se dit d'un élément constitutif de la matière vivante lorsqu'il prend une importance au moins pondérale (par opposition aux oligo-éléments)`` (DUVAL 1959).
Aliments plastiques. Cette nécessité pour le carnivore de refaire sa chair et son sang par l'azote contenu dans les matières animales. (...) qui veut être fort et actif doit absorber ces aliments plastiques qui réparent les muscles (VERNE, Enf. cap. Grant, t.3, 1868, p.62).
D.MÉDECINE
1. Chirurgie plastique. Chirurgie ayant pour but la réparation ou la correction de certaines malformations congénitales ou acquises. Les autogreffes, correctement pratiquées, reprennent toujours, ce qui explique leur succès en chirurgie plastique humaine (Hist. gén. sc., t.3, vol. 2, 1964, p.654). La chirurgie esthétique, chapitre de la chirurgie plastique, s'efforce de corriger les imperfections de la nature ou de réparer les dégâts du temps (Le Monde, 19 mai 1976, p.17, col. 1).
2. Opération plastique. ,,Toute opération visant à réparer un organe ou à rétablir son fonctionnement, sans résection mutilante et, plus particulièrement, réparation chirurgicale des téguments`` (MAN.-MAN. Méd. 1980).
II.Subst. fém. [Corresp. à supra I A]
A. —Dans le domaine de l'esthét.
1. L'ensemble des formes du corps humain. Quelques compliments sur ma plastique, auxquels je n'ai rien trouvé à répondre (BENOIT, Atlant., 1919, p.191). L'athlète sculpte, en quelque sorte, son propre corps. La plastique du corps demeure une des notions de l'haltérophilie (Jeux et sports, 1967, p.1286).
En partic. Nous entendons par plastique les modifications des lignes et des positions du corps humain, et par mimique, celles de son visage (LIFAR, Danse, 1938, p.71).
2. Recherche de la beauté des formes. Lycurgue était si fort en peine d'avoir de beaux hommes dans l'armée, qu'il voulut prendre soin des enfans jusque dans le ventre de leurs mères (...); ceux qui naissaient mal conformés étaient condamnés à périr, et, par amour pour la plastique, on les jetait, dans une serviette, du haut en bas du mont Taygète (MUSSET, Lettres Dupuis Cotonet, 1836, p.602).
B.Rare. Les arts plastiques. La plus grande leçon de la plastique et peut-être de l'art entier, que cette germination de la vie spirituelle qui monte des profondeurs et mûrit lentement dans la plénitude des formes par le jeu nuancé des lignes de force et des plans (FAURE, Hist. art, 1921, p.90).
III.Subst. masc.
A. — ,,Matière qui, à un certain stade de son élaboration, peut subir une déformation permanente et prendre la forme qu'on désire lui donner`` (DEW. Mat. prem. 1973).
B. — ,,Toute matière synthétique basée sur l'emploi des macromolécules et transformables par moulage, formage, coulage, habituellement avec emploi de la chaleur et d'une pression`` (DELORME 1962). Réalisation d'emballages perméables en plastique de caractéristiques connues (BOULAY, Arboric. et prod. fruit., 1961, p.111). Goodyear n'était pas mort depuis un an que naissait Staudinger, père des plastiques et grand-père du nylon (P. ROUSSEAU, Hist. techn. et invent., 1967, p.233).
Empl. adj. Qui est fait en cette matière. Emballage, revêtement plastique. L'obturateur métallique est moins lourd (...) que l'obturateur plastique (ALVIN, Artill., Matér., 1908, p.74).
Matière plastique. [Terme générique désignant un matériau fait en cette matière]. Après l'introduction de la matière plastique chauffée (la vinylite a remplacé la gomme laque du disque 78 tours) (SAMUEL, Art mus. contemp., 1962, p.633).
Prononc. et Orth.:[plastik]. Homon. plastic. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist.I. A. Adj. 1. 1553 «qui vise à la reproduction ou à la création de formes par le modelage» art plastique (Architecture Alberti, Trad. I. Martin, 31a d'apr. VAGANAY ds Rom. Forsch. t.32, p.129); 2. 1805 «qui ne relève que de l'apparence physique, qui n'est que forme» (DESTUTT DE TR., Idéol. 3, p.262); 3. 1833 «dont le mode d'expression est fondé sur l'évocation de formes» (en parlant de poésie) (E. DE GUÉRIN, Journal, p.152); 4. 1836 arts plastiques «activités de recherche de la beauté par l'expression, la création, l'évocation de formes» (QUINET, All. et Ital., p.149); 5. 1930 «qui procède au remodelage d'une partie du corps» chirurgiens plastiques (MORAND, New-York, p.215). B. Subst. fém. 1. 1765 (Encyclop. t.12, p.732, col. a: La Plastique diffère de la sculpture, en ce que dans la premiere les figures se font en y ajoutant de la matière, au lieu que dans l'autre on les fait pour ainsi dire du bloc en ôtant ce qui est superflu); 2. 1836 «recherche de la beauté par l'expression, la création, l'évocation de formes» (MUSSET, Lettres Dupuis Cotonet, p.602); 3. a) 1842 «forme, allure (de quelque chose)» la plastique du pantalon (REYBAUD, J. Paturot, p.301); b) 1870 «ensemble des formes (d'une personne)» (BENJAMIN, in Comic-Finance, n° 13, 7 avr., 3 ds QUEM. DDL t.18). II. Adj. 1. 1752 vertu plastique «aptitude à générer la forme des êtres vivants» (Trév.); 2. 1855 aliments plastiques (LITTRÉ-ROBIN); 3. 1858 pathol. «qui se manifeste sous forme de tissu vivant, capable de s'organiser en tissu vivant» (ibid.). III. A. Adj. 1808 «malléable, que l'on peut modeler» argile plastique (CUVIER et BRONGNIART ds Journal des Mines, t.23, p.432). B. Adj. et subst. masc. 1875 (Lar. 19e: Plastique (matière ou composition). On désigne sous le nom de plastique toute matière ou composition susceptible de reproduire par le modelage ou le moulage un objet type. L'argile et la cire furent les plastiques les plus anciennement employés); 1950 (Lar. mens. t.12, p.493: Plastiques (les). — On désigne maintenant par ce terme un ensemble de matériaux synthétiques aux propriétés extrêment variées et qui se prêtent à la confection d'une foule d'appareils et d'objets d'usage courant). Empr. au lat. plasticus, -a, -um «relatif au modelage» et subst. fém. plastica, -ae «art du modelage», du gr. «malléable, qui sert à modeler, propre au modelage, relatif au modelage» et subst. «l'art de reproduire ou créer des formes». Fréq. abs. littér.:646. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 134, b) 722; XXes.: a) 643, b) 1859.
DÉR. Plastiquement, adv. Du point de vue plastique. a) [Corresp. à supra I A 1] Cette impossibilité à choisir dans le monde objectif les éléments d'une construction plastiquement harmonieuse et logique constitue l'écueil de l'art allemand (FAURE, Hist. art, 1914, p.512). S'ils [les peintres oniriques] représentent des aspects de la vie des rêves avec leur incohérence et leur drôlerie, ils les montrent presque toujours plastiquement séduisants et ordonnés (Arts et litt., 1936, p.18-12). Le tableau est plastiquement indiscutable dans toutes ses parties (LHOTE, Peint. d'abord, 1942, p.160). b) [Corresp. à supra I A 2] En ce qui concerne l'acteur, la première tâche du costume est de présenter son corps. Il doit s'adapter plastiquement à ce corps et à ses données: taille, stature, corpulence (SERRIÈRE, T.N.P., 1959, p.115). []. 1res attest. 1846 (LAMENNAIS d'apr. FEW t.9, p.35b), 1850 (FLAUB., Corresp., p.278); de plastique, suff. -(e)ment2. Fréq. abs. littér.: 14.
BBG. —DUCH. Beauté 1960, p.131. —QUEM. DDL t.25.

plastique [plastik] adj. et n.
ÉTYM. 1553; lat. plasticus, adj., et plastica, n. f., du gr. plastikos « relatif au modelage », plastikê, de plassein « façonner ». → Plasma-, -plasme.
———
I
1 Didact. Qui a le pouvoir de former, de donner la forme.
1 Sous ce travail puissant, transformée par cette énergie plastique, la plus laide chenille pourra devenir le plus idéal papillon.
Renan, l'Avenir de la science, X, Œ. compl., t. III, p. 886.
Chir. || Opération plastique, destinée à restaurer tissus ou organes sans leur faire subir de mutilation. Esthétique (chirurgie); -plaste, plasticien (I., 2.).
2 (1765). Didact. Relatif à l'art de donner une forme à diverses substances solides. || Arts plastiques. Modelage, sculpture. || Le génie plastique des Grecs.
N. f. (1788). || La plastique : la sculpture. || La plastique antique. Statuaire.
3 Par ext. Relatif aux arts dont le but est l'élaboration de formes visibles. || Arts plastiques (sculpture, architecture, dessin, peinture; arts décoratifs, chorégraphie). → Expression, cit. 22; gravure, cit. 3. || Éléments plastiques et picturaux (cit.), en peinture. || Qualité, beauté plastique d'une œuvre, d'une mise en scène. || Expression plastique (→ Dimension, cit. 3). || Valeur plastique et fonction de l'ogive (cit. 1).Fig. || Poésie plastique, décrivant les formes (cf. A. Chénier, les Parnassiens.).
N. f. (1765; lat. plastica, n. f.). || « Les règles de la plastique » (→ Grammaire, cit. 12). Plasticien (I., 1.).
2 La sculpture et la peinture ne peuvent que fixer dans l'espace un moment de la vie; on voit les grands maîtres de la plastique chercher à franchir, en s'y brisant, parfois, les limites dont leurs arts sont enserrés.
Éd. Herriot, la Vie de Beethoven, p. 17.
3 La peinture peut, sans scrupule, partager avec la sculpture et l'architecture la dénomination d'art plastique, tant qu'elle s'attache à leur problème essentiel : la construction des formes.
René Huyghe, Dialogue avec le visible, p. 192.
4 La recherche plastique est l'élaboration des moyens dont dispose le peintre, lorsque, cessant de les employer afin de représenter un modèle, il s'attache, d'une manière désintéressée, à dégager uniquement la beauté dont ils sont susceptibles. Mais alors que jadis ligne et forme y tenaient le premier rang, la couleur y occupe maintenant une place accrue. Le terme « plastique » a été entraîné à la même extension, un peu paradoxale, puisqu'il ne concernait, à suivre son étymologie, que la sculpture.
René Huyghe, Dialogue avec le visible, p. 75-76.
4 Qui a une belle forme, qui plaît à l'œil par sa forme. || De beaux gestes plastiques (→ Manœuvrer, cit. 1).
N. f. (1870, in D. D. L.). Beauté des formes du corps. || La plastique d'une femme (→ Maillot, cit. 9). || Elle a une plastique exceptionnelle.
———
II (1842).
1 Qui est susceptible de se déformer sous l'action d'une force extérieure et de conserver sa nouvelle forme lorsque la force a cessé d'agir. Flexible, malléable, mou. || L'argile, la cire, la glaise, le mastic sont plastiques. || Mélange explosif plastique. Plastic (on écrit parfois : du plastique, n. m.). || Le caoutchouc est élastique mais non plastique.
2 (Abstrait). Malléable, influençable. Plasticité, 2. (→ Assimilable, cit. 3). || Le comportement le plus plastique (→ Habitude, cit. 42).
3 (1913; répandu v. 1945). || Matière plastique : matière constituée de macromolécules obtenues par polymérisation ou polycondensation et qui a pu être moulée. Plastoc (fam.).Chimie des matières plastiques. Plastifiant, plastifier, plastigel, plastisol, plastochimie. || Recouvert de plastique. Plastifié. || Le plus souvent les matières plastiques ne sont plastiques qu'à un certain stade de leur fabrication; leur plasticité est alors obtenue par la pression, la température, l'action d'un solvant… || Matières plastiques : résines naturelles (huiles naturelles, galalithe), cellulose et dérivés (cellulose régénérée ou cellophane; nitrate [Celluloïd], acétate [Rhodoïd] de cellulose); résines de condensation (phénol-formol : Bakélite; polyamides : Nylon), résines de polymérisation (polychlorure de vinyle, polyesters); silicones. Téflon; thermodurcissable, thermoplastique.Vaisselle, carrosserie en matière plastique. || Boîte, bouteille en matière plastique.
5 Ô temps, suspends ton bol, ô matière plastique
D'où viens-tu ? Qui es-tu ? et qu'est-ce qui explique
Tes rares qualités ? De quoi donc es-tu fait ?
D'où donc es-tu parti ? Remontons de l'objet
À ses aïeux lointains ! Qu'à l'envers se déroule
Son histoire exemplaire. En premier lieu, le moule.
Incluant la matrice, être mystérieux.
Il engendre le bol ou bien tout ce qu'on veut.
Mais le moule est lui-même inclus dans une presse
Qui injecte la pâte et conforme la pièce,
Ce qui présente donc le très grand avantage
D'avoir l'objet fini sans autre façonnage.
R. Queneau, le Chant du styrène.
6 (…) les portes géantes en plexiglas des Galeries Modernes, les vitrines aux mannequins hermaphrodites proposant leur camelote en matière plastique, les soieries en matière plastique, la porcelaine en matière plastique, l'argenterie en matière plastique, avec leur indéfectible sourire lui aussi en matière plastique de même que leurs cheveux, leur charme et leur sex-appeal à l'usage il faut croire de cœurs, de sexes et de cerveaux en matière plastique (…)
Claude Simon, le Vent, p. 104.
7 Les matières plastiques aux couleurs de feu et de sang ont obligé les pupilles à s'ouvrir, et maintenant, à la place des yeux, il y a deux trous noirs dans le genre de ceux que fait l'atropine.
J.-M. G. Le Clézio, les Géants, p. 117.
N. m. || Un plastique : une matière plastique. || L'utilisation massive du plastique, des plastiques. || Chimie des plastiques. || Les plastiques ne sont pas biodégradables.Plastique armé, renforcé (par ex. par des fibres de verre), de manière à acquérir certaines propriétés d'un métal.Plastique dur (non « plastique », au sens II., 1.); plastique mou, souple.Cour. || En plastique. || Sac, bouteille en plastique. || Meuble, chaise en plastique. || Bateau en plastique.
8 (…) en quelque état qu'il se conduise, le plastique garde une apparence floconneuse, quelque chose de trouble, de crémeux et de figé, une impuissance à atteindre jamais au lisse triomphant de la Nature.
R. Barthes, Mythologies, p. 172.
Feuille de plastique. || Recouvrir un étalage avec un plastique.
Par ext. Adj. invar. (Cour). En matière plastique. || « Ces yaourts aromatisés en emballage plastique » (L.-V. Vasseur, J.-J. Bimbenet et M. Hillairet, les Industries de l'alimentation, p. 27). || Sac plastique.
CONTR. (Du II., 1.) Rigide.
DÉR. Plasticien, plasticité, plastifier, plastiquement, plastoc.
COMP. Céroplastique, thermoplastique. — Plastigel, plastisol, plastochimie, plastotypie, plasturgie.
HOM. Plastic, formes du v. plastiquer.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • plastique — [plȧs tēk′] n. [Fr] [also in italics] 1. the technique or action of making very slow movements in dancing or pantomime, like a statue in motion 2. PLASTIC EXPLOSIVE …   English World dictionary

  • -plastique — I. ⇒ PLASTIE, PLASTIQUE1, PLASTE2, élém. formants plastie, élém. tiré du gr. «façonné, modelé», adj. verbal de «je façonne», entrant dans la constr. de subst. fém. appartenant dans leur plus grand nombre au vocab. de la méd.; plastie est parfois… …   Encyclopédie Universelle

  • Plastique — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Plastique », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le qualificatif plastique ou le substantif… …   Wikipédia en Français

  • plastique — (pla sti k ) adj. 1°   Terme de philosophie scolastique. Qui a la puissance de former. •   Il imagina qu il y avait dans les écrevisses une âme plastique ou formatrice qui savait leur refaire de nouvelles jambes, FONTEN. Hartsoeker.. •   Ce… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PLASTIQUE — adj. des deux genres Il se dit, en termes de Philosophie scolastique, de Ce qui a la puissance de former. La vertu plastique des animaux, des végétaux. Pouvoir, force plastique. Art plastique, Art de modeler toutes sortes de figures et… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • PLASTIQUE — adj. des deux genres Il se dit, en termes de Philosophie scolastique, De ce qui a la puissance de former. La vertu plastique des animaux, des végétaux. Pouvoir, force plastique. Formes plastiques.   Art plastique, L art de modeler toutes sortes… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Plastique 33 — Infobox Album Name = Plastique 33 Type = studio Artist = Bis Released = 2002 Recorded = Genre = Length = Label = Producer = Reviews = Last album = Fact 2002 (2001) This album = Plastique 33 Next album = We are Bis from Glasgow, Scotland (2007)The …   Wikipedia

  • plastique — plastikas statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. plastic vok. Plast, f; Plastwerkstoff, m rus. пластик, m; пластмасса, f pranc. plastique, m …   Fizikos terminų žodynas

  • plastique — adj. PLyASTIKO, A, E (Annecy | Albanais.001). A1) n., plastique (matière) : PLyASTIKO nm. (Houches | 001) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • plastique — /pla steek /; Fr. /plann steek /, n. 1. a ballet technique for mastering the art of slow, controlled movement and statuelike posing. 2. See plastic explosive. [1795 1805; < F: PLASTIC] * * * …   Universalium


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.